Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

A Paris, les Bretons ont (aussi) leur club de foot

Champion de DH Critérium la saison dernière, l’Union Sportive des Bretons de Paris n’est pas qu’un club communautaire. Présentation.

Leroux, Le Boursicaud, Kerleroux, Pouliquen, Maho, Puech, Le Clech, Le Henanff… Les feuilles de match des deux équipes de l’Union Sportive des Bretons de Paris sont généralement assez explicites. « 85% de l’équipe est bretonne, confirme Pierre-Yves Kerloc'h, le président du club. L’association est là pour intégrer les personnes qui viennent de Bretagne. Pas que de Bretagne d’ailleurs, de partout ! Ce n’est pas un critère obligatoire. »

Il faut avouer que les Bretons sont près d’un million en Ile-de-France. Et au-delà du sport, de la culture de leur région, c’est l’état d’esprit qui prime pour le club pensionnaire du stade Paul-Faber dans le 17e arrondissement. « Nous devons prendre du plaisir, assure le président de l’USBP. Quand les deux équipes jouent à domicile, l’équipe première joue à 19 heures avec la réserve en lever de rideau à 17 heures. Du coup, on reste tous ensemble avec les supporters pour une belle troisième mi-temps (rires) ! »

L’origine du club est la création du Goëland FC en 1998 par Michel Hellio (fondateur du club qui mérite d’être cité) et des amis bretons, avant de devenir l’Union Sportive des Bretons de Paris à partir de la saison 2008/2009.

« On ne pensait pas gagner le titre ! »

Au niveau sportif, le club évolue en Critérium de Paris - l’équipe A en Division d’Honneur et l’équipe B en Division d’Honneur Régionale - un championnat qui se déroule exclusivement le samedi. « On s’est rendu compte que cela arrangeait vraiment tout le monde » explique Pierre-Yves Kerloc'h. Et son équipe fanion a terminé championne de cette DH Critérium la saison dernière. « On avait énormément recruté. Le temps qu’on trouve nos automatismes on ne pensait pas gagner le titre mais finalement on a réussi. »

Malgré ce titre, le club ne peut donc pas monter plus haut car il n’existe pas de niveau supérieur au Critérium. Un regret pour le président Breton. « C’est dommage car on a tous envie de monter. Il faudrait voir ce qui est possible de faire pour créer une division supplémentaire. » Il serait toujours possible pour les Bretons de Paris de repasser sur le circuit « traditionnel » mais Pierre Yves Kerloc'h et ses coéquipiers sont quelques peu refroidis par cette perspective. « On y a déjà réfléchi et si nous faisons ça, nous devrions repartir de la 5ème division de District » regrette-t-il.

Des échanges multiculturels avec leurs adversaires

Cependant cette saison, pour la première fois, le club s’est inscrit à la Coupe du Comité Départemental de Paris. Ce qui va lui permettre d’affronter des clubs parisiens « du dimanche » évoluant dans les divisions départementales et régionales d’Île-de-France, et donc plus costauds sur le papier à l’image du huitième de finale programmé contre le FC Solitaires-Paris Est le 14 Mars, qui évolue en division « Excellence » de Seine-Saint-Denis, le plus haut niveau départemental de ce District.

Actuellement, le club est encore en tête de DH Critérium devant les Antillais du 93 et les Réunionnais de Sénart, pour rajouter une touche d’exotisme supplémentaire. Car le football amateur, c’est aussi des rencontres entre différentes cultures. Et c’est bien là le principal.

Raconté par :
L'équipe #CôtéFoot
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, partager les contenus sur les réseaux sociaux et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies cliquez ici.