Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Marc Nagor (ASC Biesheim) : « On est en train d’écrire l’histoire du football alsacien »

Biesheim (N3), petite bourgade de 2600 habitants, affronte Grenoble (National) en seizièmes de finale. L’occasion de revenir sur le parcours de l’équipe alsacienne avec son président, Marc Nagor.

Marc, on vous imagine ravi d’en arriver à ce stade de la compétition : pas trop déçu cependant de ne pas avoir eu le droit à un tirage contre une plus grosse équipe ?

« Je suis un président heureux ! On est un peu en train d’écrire l’histoire du football alsacien parce qu’on est la première commune avec si peu d’habitants (NDLR : un peu plus de 2500) à atteindre ce stade de la compétition. Alors, ce n’est que du bonheur ! Forcément, on aurait bien aimé avoir une Ligue 1, mais Grenoble c’est très bien et ça va être un événement incroyable donc je suis heureux ! D’autant plus que si on avait reçu une équipe de l’élite, on n’aurait pas forcément pu jouer à domicile. Là, ça va être le cas ! »

Il y avait des risques que ce ne soit pas le cas ?

« J’avais dit que si je ne jouais pas chez moi, je serai allé moi-même à la Ligue pour leur dire que je fais forfait (rires) ! Il faut savoir que dans les années 30, notre commune a fait des investissements conséquents ce qui fait qu’aujourd’hui on dispose d’infrastructures exceptionnelles pour une commune comme Biesheim. On a eu des réunions concernant la sécurité avec le préfet, la police, qui nous ont dit que tout était opérationnel et on s’est mis aux normes. »

Toute la commune doit être derrière le club…

« Le but, c’est vraiment de donner du bonheur aux gens. Biesheim n’était jamais allé plus loin que le huitième tour de la coupe de France. Le trente-deuxième de finale était déjà historique… là notre qualification pour les seizième l’est doublement ! On a un maire qui fait tout pour que ça se fasse, une commune qui est à fond derrière nous… ça fait 20 ans que je suis dans le football et je suis en train de vivre aujourd’hui les moments pour lesquels j’ai voulu m’impliquer. Après il faut relativiser, ça ne reste que du football bien sûr, mais c’est une vraie aventure humaine que l’on est en train de vivre. Une histoire d’hommes : entre un président, un entraîneur, des joueurs, mais aussi les bénévoles ! »

« Profiter de cette image de petit poucet ! »

Vous êtes le petit poucet de la compétition, vous vous rendez compte de ce que ça représente ?

« Non seulement nous sommes le petit poucet, mais avec notre victoire contre Fleury, invaincue depuis 18 mois, la fédération nous a désigné comme petit poucet officiel : on va avoir le droit à une remise officielle des maillots et dispositif spécial lors du match. »

Comment expliquez-vous le décalage entre votre parcours en coupe et le championnat où vous jouez le maintien ?

« On dispute un championnat compliqué où l’on retrouve quatre réserves pros, des grosses cylindrées. Maintenant, on met tout en œuvre pour se maintenir et on peut compter sur un bon groupe d’expérience avec des joueurs qui sortent de centres de formation et qui sont revanchards. »

Financièrement, ce parcours fait du bien aux caisses du club, non ?

« Il faut savoir que la plupart des gains que l’on a servent déjà à rembourser les déplacements ou l’organisation. Ensuite, il y a les primes pour les joueurs, c’est normal de les récompenser. Mais oui, on sera à l’affût de certaines opportunités. Le plus important toutefois, c’est la notoriété : profiter de cette image de petit poucet pour que les gens n’oublient pas Biesheim ! »

Raconté par :
L'équipe #CôtéFoot
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, partager les contenus sur les réseaux sociaux et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies cliquez ici.