Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Le Sommer : "Chanceux de rester chez nous"


Elle ne s’était jamais arrêtée aussi longtemps. "Même en vacances ", précise Eugénie Le Sommer. Pourtant, l’attaquante de l’Équipe de France (30 ans, 170 sélections, 80 buts), dont le dernier match remonte au 10 mars (France-Pays-Bas à huis clos, 3-3 lors du Tournoi de France remporté par les Tricolores), reste optimiste. Dans sa fratrie, ils sont six – infirmière, pompiers, policiers – sur le pont en pleine épidémie de Covid-19. Même si son quotidien de footballeuse est bousculé, "ELS " mesure sa chance et le dit.

Une question qui prend tout son sens en ce moment : comment allez-vous ?
Mes proches et moi allons bien, merci. J’essaie de rester positive. Je n’aurais d’ailleurs pas imaginé que ça aille aussi bien. Je vis cette situation comme un nouveau challenge. On est confiné donc j’essaie de trouver le moyen de continuer à faire ce que j’aime, à savoir du sport. Cela occupe les journées.

Dans votre entourage, y’a-t-il des personnes mobilisées par la crise sanitaire ?
Oh oui ! J’ai une sœur infirmière, un frère et une sœur dans la police, un frère et une sœur pompiers et une autre sœur au contact des animaux. Tous continuent de travailler. Je ne sais pas si c’est une chance de ne pas travailler mais ce n’est pas forcément une chance de travailler dans ces conditions. On est chanceux de rester chez nous. Respecter le confinement peut sauver des vies.

Quel est votre programme sportif quotidien ?
Je fais du sport mais ça ne remplacera jamais un entraînement ou un match. Je me maintiens en forme. Chaque semaine, le préparateur physique de l’Olympique Lyonnais nous envoie un programme à suivre. Le club a mis à notre disposition un vélo d’intérieur et j’avais également un peu de matériel chez moi. Tout cela me permet de faire des exercices variés pour travailler tous les aspects du corps : le cardio comme le renforcement musculaire. À côté, je fais aussi quelques tennis-ballon ou je joue avec les petits buts que j’ai. Cela me permet d’avoir une pratique ludique.

Le défi buts d’Eugénie Le Sommer

Depuis le début du confinement, vous êtes très active sur les réseaux sociaux en publiant de petites vidéos, en réalisant des challenges ou participant à des actions solidaires…


Quand le confinement a débuté, j’ai décidé de filmer un moment de ma journée pour garder le lien avec les gens et leur montrer que, comme eux, je restais chez moi. J’ai eu de nombreux retours positifs et cela m’a poussé à continuer. Certaines personnes m’ont dit qu’ils faisaient du sport grâce à moi. Derrière mon écran, je peux aider les gens. Les défis sportifs que j’ai lancés étaient aussi destinés aux plus jeunes qui peuvent s’ennuyer. Je mesure que certaines personnes vivent dans des situations compliquées. Par ces vidéos, je leur montre qu’avec un ballon, on peut s’occuper tout en respectant les consignes sanitaires. C’est ma participation. Tout comme les engagements que j’ai pris avec les Gamers du Cœur qui ont organisé un tournoi FIFA au profit des hôpitaux ou le fait de mettre mes crampons dédicacés aux enchères via l’initiative du joueur de handball Cyril Dumoulin (Hugo Lloris a également participé en offrant les gants qu’il portait lors de la finale de la Ligue des champions 2019). Cela permet de lever des fonds et si je peux aider, je le fais.  

Le défi ballon d’Eugénie Le Sommer

Habituellement, vous effectuez beaucoup de déplacements dictés par le calendrier sportif. Confinée depuis le 17 mars, avez-vous découvert de nouvelles occupations ?
Je profite de ma maison et de mon lit. Je n’avais d’ailleurs jamais autant dormi de nuits d’affilée chez moi (rires) ! On y prend goût. C’est une nouvelle façon de vivre. L’objectif de la journée, c’est ma séance de sport chaque matin. L’après-midi est consacré à des choses que je n’ai jamais pris le temps de faire : m’occuper du jardin, ranger mon cabanon, faire du rangement ou du tri… Deux heures par semaine, je suis des cours d’anglais. Il m’arrive aussi de jouer en ligne. Enfin, je prépare mon mariage !

Pourra-t-il avoir lieu cet été ?  
On est dans l’attente des directives du gouvernement pour connaître les modalités du déconfinement et du rassemblement de personnes. Je ne sais pas s’il pourra être maintenu à la date prévue. On envisage toutes les possibilités. On a envie que ça se déroule cette année mais on n’a pas les cartes en main.

Comment abordez-vous les semaines à venir ?
Le club prépare l’après confinement à partir du 11 mai et réfléchit à la manière la plus sûre de reprendre l’entraînement, tout en respectant les consignes sanitaires. On ignore encore si la D1 Arkema et la Ligue des champions vont pouvoir reprendre. Notre vie est dictée par les matches et aujourd’hui, sans se plaindre, c’est la chose la plus difficile à gérer : ne pas savoir quand aura lieu notre prochain entraînement ou match. Je ne me suis jamais arrêtée aussi longtemps, même en vacances.

L’UEFA a officialisé le report de l’Euro femmes 2021 à l’été 2022…
Je suis un peu déçue car cela induit trois années sans compétition pour l’Équipe de France, mais je comprends aussi que c’était inévitable avec le report à l’été 2021 des compétitions prévues cette année, Euro masculin et Jeux Olympiques. On va faire avec et se préparer de la meilleure des manières.

Ce report peut-il avoir une incidence sur la suite de votre carrière internationale ?
Même si je vais avoir 31 ans bientôt [le 18 mai], ma carrière est loin d’être terminée. J’aurai un an de plus à l’Euro mais rien n’est remis en question. J’envisage de jouer encore quelques années. Je ne me considère pas comme trop vieille pour le foot (rires) ! »

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.