Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

10 juillet 2016 : une fête presque parfaite


La quinzième finale du championnat d’Europe de l’UEFA, France 2016, n’a pas souri aux Bleus. Le 10 juillet 2016 au Stade de France de Saint-Denis devant 75 868 spectateurs, les Tricolores ont échoué sur le fil en prolongation, laissant le Portugal remporter le premier titre majeur de son histoire (1-0 a.p.).



Le onze tricolore de départ (de gauche à droite) : Paul Pogba, Laurent Koscielny, Hugo Lloris (cap.), Olivier Giroud, Samuel Umtiti, Moussa Sissoko (en haut), Dimitri Payet, Patrice Évra, Blaise Matuidi, Bacary Sagna, Antoine Griezmann (en bas) – Photos Aurélien Durand/FFF.



Le premier tournant de la rencontre intervient dès la 8e minute : blessé dans un choc avec Dimitri Payet, le capitaine portugais Cristiano Ronaldo doit céder sa place un peu plus tard (25e) – Photo Patrik Stollarz/AFP.



Après une tentative de Nani (4e), une volée de Paul Pogba (6e) et une tête lobée d’Antoine Griezmann (10e), les Bleus s’offrent la meilleure occasion de la première mi-temps sur une frappe de Moussa Sissoko (34e, ci-dessus) – Photo Philippe Lopez/AFP.



Olivier Giroud de la tête (40e) puis sur une frappe (75e) et Antoine Griezmann sur un corner relâché par le gardien portugais Rui Patricio (52e) puis d’une tête décroisée (66e) ont ensuite eu les opportunités d’ouvrir le score – Photo Patrik Stollarz/AFP.



Le capitaine des Bleus Hugo Lloris à la parade sur l’une des rares incursions portugaises (80e) – Photo Franck Fife/AFP.



Après un nouveau tir de Sissoko (85e), André-Pierre Gignac, entré en jeu en remplacement de Giroud à la 78e, se procure la plus belle occasion française dans le temps additionnel : après avoir éliminé le défenseur central Pepe d’un crochet, sa frappe échoue sur le poteau droit alors que Rui Patricio était battu (90e + 3) – Photo Franck Fife/AFP.



C’est la prolongation et la rencontre devient de plus en plus engagée. L’arbitre anglais Mark Clattenburg distribue pas moins de dix cartons jaunes au total, dont sept dans ce dernier acte : six côté portugais et quatre aux Bleus (Samuel Umtiti 80e, Blaise Matuidi 97e, Laurent Koscielny 107e, Paul Pogba 115e) – Photo Aurélien Durand/FFF.



Les Bleus ont laissé passer leur chance et sont rattrapés par la fatigue. Hugo Lloris doit s’employer sur une tête d’Éder (104e), voit un coup franc de Raphaël Guerreiro renvoyé par la transversale (108e) mais ne peut rien sur un tir des vingt-cinq mètres d’Éder (n° 9), ouvrant le score (1-0, 109e) - Photo Patrik Stollarz/AFP.  



Les Portugais exultent et les Tricolores, à l’image de Laurent Koscielny et de Patrice Évra, sont abattus : la finale vient de leur échapper, en dépit d’une ultime tentative d’Anthony Martial – Photo Aurélien Durand/FFF.

La fiche technique



Tour d’honneur au goût amer après la défaite. Maigres consolations : Antoine Griezmann, avec deux passes décisives et six buts – Soulier d'Or devant Olivier Giroud, Dimitri Payet (aussi deux passes décisives chacun), l’Espagnol Alvaro Morata, le Gallois Gareth Bale et le Portugais Cristiano Ronaldo (3 buts) – est désigné par l’UEFA meilleur joueur et membre de « l’équipe du tournoi », aux côtés de Dimitri Payet – Photo Aurélien Durand/FFF.



Alors que son dernier succès sur les Bleus remontait au 26 avril 1975, en amical au stade olympique de Colombes (0-2), et après trois demi-finales perdues face aux Tricolores (1984 et 2000 à l’Euro, 2006 au Mondial), le Portugal savoure sa première victoire en compétition officielle sur la France. Elle lui donne le premier titre de son histoire – Photo Aurélien Durand/FFF.

La rétro du football français

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.