Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

1er mai 1904, Équipe de France, première


Situé à Uccle, en Belgique, le Stade du Vivier-d’Oie est devenu le théâtre de l’équipe de hockey-sur-gazon du Racing Club de Bruxelles. Il a aussi été celui du premier match officiel de l’Équipe de France, le 1er mai 1904. Le riche mécène Evence Coppée, à la tête d’un empire industriel bâti notamment sur l’exploitation du charbon, a invité la sélection tricolore à affronter celle de Belgique pour célébrer les liens amicaux entre les deux pays.

Après plusieurs matches non officiels contre les Anglais de Southampton, du Corinthians FC et une sélection des étrangers évoluant en France, l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), qui gère alors le football dans le pays (la Fédération Française de Football ne verra le jour que le 7 avril 1919) établit une sélection, en composant avec les impondérables de l’époque. Pierre Allemane ou Georges Bayrou, qui figurent parmi les joueurs les plus en vue, ne peuvent pas être sélectionnés, l’armée ne voulant pas les libérer.

Les douze joueurs retenus ont rendez-vous le 30 avril à 22 heures à la gare du Nord. Ils sont très majoritairement licenciés dans des clubs parisiens. Seul un provincial figure dans le groupe, un joueur de Tourcoing, Adrien Filez. Pour déterminer la composition de départ, un tirage au sort est effectué. Émile Fontaine, le perdant, ne joue pas et ne sera jamais international.

Louis Mesnier, à jamais le premier…



John Keene, l’arbitre anglais, siffle le coup d’envoi de la rencontre jouée devant 1 500 spectateurs. Les Français évoluent en 2-3-5. Quéritet trompe Maurice Guichard, le gardien de but de l’US Parisienne, dès la 7e minute. Mais cinq minutes plus tard, Louis Mesnier (photo ci-dessus, DR), surnommé "Didi", égalise, inscrivant du même coup le premier but officiel de l’histoire des Bleus.

Juste avant la pause, Marius Royet donne l’avantage aux Français, qui évoluent avec un maillot blanc sur lequel on distingue le sigle de l’USFSA, les deux anneaux bleu et rouge. Mais les Belges recollent (Quéritet, 50e) et reprennent même l’avantage (Destrebecq, 65e). On se dirige vers un succès de la sélection locale lorsque Gaston Cyprès, l’attaquant du FC Paris, d’une reprise de volée après un coup franc de Joseph Verlet relayé de la tête par Georges Garnier n’égalise (87e). Le trophée offert par Evence Coppée, qui devait récompenser le vainqueur, sera conservé en garde alternée.

La rencontre se prolongera par un banquet. Les dirigeants des deux sélections en profitent pour réfléchir à l’essor du football et notamment à la création d’une fédération mondiale. Quelques mois plus tard, la FIFA verra le jour.

La fiche du match

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.