Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

3 juillet 2016, la balade islandaise


Vainqueur de la République d'Irlande en 8es de finale à Lyon (2-1) grâce à un doublé d'Antoine Griezmann, les Bleus retrouvent le Stade de France ce 3 juillet 2016 pour y défier l'Islande, surprenant bourreau de l'Angleterre au tour précédent. C'est le deuxième passage des Tricolores dans l'enceinte de Saint-Denis après le match d'ouverture contre la Roumanie et le but victorieux de Dimitri Payet en fin de rencontre (2-1).

Bien que favoris sur le papier, les hommes de Didier Deschamps prennent très au sérieux leurs adversaires du jour et refusent de se laisser surprendre comme les Anglais avant eux. Privé d'Adil Rami et de N'Golo Kanté, suspendus, le sélectionneur titularise Moussa Sissoko et offre sa première cape à Samuel Umtiti en défense centrale.


Baptême du feu pour Samuel Umtiti, titularisé au côté de Laurent Koscielny dans l'axe central de la défense tricolore.

Alors qu'ils n'avaient pas inscrit le moindre but en première période jusqu'ici, les Bleus réalisent cette fois l'entame de match parfaite. Après une première occasion de Payet, Blaise Matuidi lance Olivier Giroud qui ouvre le score d'une belle frappe croisée du pied gauche (1-0, 12e). Moins de dix minutes plus tard, sur corner, Griezmann trouve la tête de Paul Pogba qui inaugure son compteur "but" dans la compétition (2-0, 20e). Dominateurs, les Français creusent l'écart juste avant la pause, tout d'abord sur une frappe du gauche de Dimitri Payet (3-0, 43e) puis sur un magnifique lob d'Antoine Griezmann (4-0, 45e). Quel premier acte !


Dimitri Payet et Antoine Griezmann célèbrent à leur façon le troisième but tricolore inscrit par le milieu de terrain de l'OM.

Valeureux, les Islandais reviennent des vestiaires avec de bien meilleures intentions et réduisent l'écart par Kolbeinn Sigthorsson (4-1, 56e) à la suite d'une longue touche, une phase de jeu qui a fait ses preuves pour eux dans cet Euro. Mais pas le temps de croire à un improbable retour : trois minutes plus tard, sur un coup franc lointain, Dimitri Payet trouve la tête d'Olivier Giroud (5-1, 59e) qui inscrit son vingtième but en 53 sélections et douche par la même occasion les derniers espoirs de l'Islande.


Olivier Giroud s'est imposé en "costaud" face à une défense islandaise pourtant réputée athlétique.

Malgré un dernier but de Birkir Bjarnason en fin de rencontre (5-2, 84e), les Bleus s'imposent, signant au passage leur deuxième plus large succès dans un championnat d'Europe (après le 5-0 contre la Belgique à l'Euro 1984). Tandis que les Islandais vont saluer leurs supporters, tout le Stade de France reprend traditionnel le clapping nordique dans un vibrant hommage (photo ci-dessous). Cela deviendra une habitude de l'Équipe de France dans les années à venir.




La fiche technique

La rétro du football français

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.