Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Ça commence aujourd’hui


Vingt jours. Dans vingt jours exactement, l’Équipe de France effectuera son entrée dans la Coupe du monde 2018 face à l’Australie. Pour préparer ce rendez-vous du samedi 16 juin à Kazan (12h00), les Bleus sont réunis depuis mercredi dernier à Clairefontaine. Comme en 2014 avant le Mondial au Brésil, leur préparation est jalonnée de trois matches amicaux : contre la République d’Irlande, ce soir, puis contre l’Italie vendredi, à Nice, et les États-Unis le samedi 9 juin, à Lyon.

Ce premier rendez-vous est aussi le premier après l’annonce, le jeudi 17 mai, par Didier Deschamps, de la liste des vingt-trois joueurs et d’une liste de suppléants. Ces derniers doivent se tenir prêts à pallier un éventuel forfait d’ici au 4 juin, date de la communication de la liste définitive à la FIFA.

Laurent Koscielny rêvait de boucler la boucle en Russie. Une blessure au tendon d’Achille en a décidé autrement. Cadre respecté du groupe, sélectionné à cinquante et une reprises, le défenseur central a pris sa plume pour encourager ses coéquipiers et leur prodiguer quelques conseils dans une lettre ouverte émouvante, qui a presque valeur de lettre de mission.

Humilité et ambition
Ses coéquipiers sont totalement concentrés sur l’objectif qui leur a été fixé par le président Noël Le Graët : atteindre les demi-finales du Mondial, quatre ans après avoir été stoppés en quarts de finale au Brésil (défaite 1-0 face à l’Allemagne) et deux ans après s’être hissés en finale de l’UEFA Euro 2016.  

L’humilité n’excluant pas la détermination ni l’ambition, ils rêvent d’aller le plus loin possible. Il faudra passer l’obstacle du premier tour. Le classement FIFA a rappelé qu’avec le Pérou (11e), le Danemark (12e) et l’Australie (40e), les Bleus n’avaient pas hérité d’un groupe aussi simple que certains voudraient le laisser entendre. 

Depuis 1998, l’Équipe de France s'est qualifiée à chaque fois qu'elle a gagné son premier match d’un grand tournoi. Mais elle ne s'est qualifiée que deux fois sur cinq après un nul, et une fois sur trois après une défaite. Dans vingt jours, il faudra donc être prêt.

Pour Didier Deschamps, son staff et ses joueurs, l’Irlande doit être l’occasion de peaufiner les automatismes, d’affiner les réglages, d’engranger des informations et de la confiance, mais aussi de se nourrir du soutien, essentiel, de leurs supporters. On dirait presque que la Coupe du monde commence aujourd’hui.

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.