Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Didier Deschamps : "Faire le nécessaire"


La forme du groupe : "Des blessures, toutes les équipes en ont"

"Tanguy (Ndombele) est arrivé ce matin, un point a été fait avec le docteur Franck Le Gall. Ce n’est pas bien méchant aujourd’hui, il a un petit souci qui devrait pouvoir se régler dans les quarante-huit heures. Kylian (Mbappé) n’est pas encore arrivé, on fera le point quand il sera là mais on a déjà communiqué avec le médecin de son club, il n’y a pas d'inquiétude particulière par rapport à notre échéance de jeudi. Pour Blaise (Matuidi), j’ai échangé avec lui, il aurait pu venir mais on a préféré lui éviter l’aller-retour en avion afin de lui éviter des souffrances supplémentaires.
Ce n’est pas que chez les Bleus qu’il y a des blessures, même si nos internationaux ont des calendriers très chargés, années après années. Toutes équipes nationales sont concernées. Cela peut être accidentel ou musculaire, mais on constate une augmentation des blessures."

La liste

Le match face à la Moldavie : "Décrocher notre place pour l’Euro"

"Le rassemblement est très court, ce n’est pas l’idéal d’où l’importance du vécu, des repères, de l’expérience pour aller à l’essentiel. On fera en sorte de donner le maximum d’informations à nos joueurs pour les mettre dans les meilleures dispositions. J’ai vécu la désillusion de 1993, il faut toujours lutter contre l'idée que la qualification est déjà assurée. Nous devons garder une certaine vigilance, et faire le nécessaire pour décrocher notre place pour l’Euro, sans tomber dans un sentiment de confort. Ce ne sera pas une formalité, il faudra faire le travail.
La première place ? Ça ne dépend pas de nous, nous ferons ce que nous avons à faire sans avoir la garantie de finir en tête de notre groupe. C’aurait été l’idéal, même si cela ne nous offrait pas la certitude d’être tête de série lors du tirage au sort. Déjà, nous devrons prendre nos points sur le terrain."



7 ans à la tête des Bleus : "Totalement épanoui"

"Je me sens totalement épanoui dans cette fonction. Évidemment, avec les différentes échéances rencontrées depuis mon arrivée, j’ai pris conscience de tous les paramètres que comporte ce rôle de sélectionneur. Dans ma première vie, j’aurai aimé être international pour toujours, mais ce n’est pas possible. C’est le cas aussi maintenant sur le banc. Cela fait maintenant sept ans que je suis à la tête de cette équipe, preuve qu’il y a eu du bon travail de réaliser, il faut remercier les joueurs pour ça. À partir du moment où je suis animé par cette passion intacte, je continuerai. Je ne regarde pas derrière, seulement devant, et je suis focalisé sur notre objectif, à savoir la qualification."

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.