Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

France et Bulgarie : jamais anodin


Bulgarie 3-5 France, 9 juin 1932 (amical)
La première confrontation entre les deux nations tourne à l’avantage des Bleus, qui s’imposent à la faveur d’un quadruplé de Jean Sécember (ici face à la Belgique, premier rang, au milieu). Il s’agit, à ce jour, de la seule victoire de l’histoire de la sélection tricolore sur le sol bulgare (pour un nul et six défaites).



France 3-1 Bulgarie, 16 novembre 1977 (élim. Coupe du monde 1978)
Après avoir concédé le match nul à Sofia (2-2), l’Équipe de France s’impose grâce à des réalisations de Dominique Rocheteau (38e), Michel Platini (63e) et Christian Dalger (89e). Les Bleus se qualifient pour leur première compétition depuis le Mondial 1966 et prennent leur revanche sur des Bulgares qui les avaient privés de Coupe du monde en 1962.



France 1-2 Bulgarie, 17 novembre 1993 (élim. Coupe du monde 1994)
Presque seize ans jours pour jour après cette qualification historique, c’est la douche froide. N’ayant besoin que d’un point pour prendre part à la World Cup, les Tricolores ouvrent le score par Éric Cantona (32e), mais Émil Kostadinov égalise cinq minutes plus tard (37e). À la toute dernière minute, Kostadinov (90e) trompe une nouvelle fois Bernard Lama et offre la qualification aux Bulgares. Les Français ne verront pas les États-Unis.



France 3 -1, 18 juin 1996 (championnat d’Europe 1996)
Pour ce troisième et dernier match de poule, les Bleus s’imposent avec des buts de Laurent Blanc (20e), Penev contre son camp (63e) et Patrice Loko (90e), malgré la réduction du score de Hristo Stoitchkov (69e). Première de son groupe, l’Équipe de France se qualifie pour les quarts de finale de la compétition et élimine son adversaire du jour.  



France 4-1, Bulgarie 7 octobre 2016 (élim. Coupe du monde 2018)
Plus de vingt ans après leur dernier affrontement, Français et Bulgares se retrouvent pour la première fois au Stade de France. Si Mihail Alexandrov ouvre la marque sur penalty (6e), les hommes de Didier Deschamps réagissent parfaitement et inscrivent trois buts en un quart d’heure par Kévin Gameiro (23e), Dimitri Payet (26e) et Antoine Griezmann (38e). En seconde période, Gameiro (59e) réalise son premier doublé en bleu.



Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, partager les contenus sur les réseaux sociaux et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies cliquez ici.