Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Mandanda et Lenglet devant la presse


Mandanda : "Gagner jeudi pour se qualifier"

Être le gardien titulaire des Bleus : "Se remettre en question quotidiennement"
"Cela fait des années que je suis là et aujourd’hui, sachant qu’Hugo est blessé, je suis titulaire pour les prochains matches. Mais dans mon esprit, c’est toujours la même chose : être performant, au service du collectif et avec comme objectif n°1 que l’équipe gagne. Je suis le plus ancien de ce groupe et s’il y a pas mal d’écart entre les convocations et les sélections, je connais mon rôle depuis pas mal d’années. Je suis n°2, je dois répondre présent lorsque l’on fait appel à moi. Cela ne met pas davantage de pression car j’ai beaucoup d’expérience et d’années en bleu. Hugo est notre capitaine, le n°1, et quand il reviendra, il va retrouver sa place, il n’y a aucun débat à ce sujet. À aucun moment je n’ai pensé arrêter l’Équipe de France, cela ne m’a jamais traversé l’esprit. C’est un plaisir, un honneur de faire partie de ce groupe, de porter ce maillot. C’est une source de motivation supplémentaire pour être performant en club et d’avoir dans un coin de ma tête d’être présent aux rassemblements. On doute forcément mais j’avais dans ma tête cet objectif de revenir et de me donner tous les moyens pour être performant et de nouveau convoqué en Équipe de France. Les critiques, il faut savoir les accepter, comme les éloges. Un sportif de haut niveau doit être fort mentalement et savoir se remettre en question quotidiennement. C’est ce qui me permet d’être là aujourd’hui devant vous."

La 100e de Didier Deschamps : "Un grand respect"
"Je le connais très bien, je l’ai eu pendant trois ans à Marseille et encore plus longtemps en sélection. Ce qui en fait un sélectionneur à part, c’est qu’il gagne et qu’il dure. Il est bien vu par l’ensemble du groupe, il sait être positif et inculquer cette envie, cette gagne. J’ai un grand respect pour l’ensemble de sa carrière, que ce soit comme joueur et maintenant comme sélectionneur. Avoir confiance et de bons rapports avec son sélectionneur jouent sur l’état d’esprit et la cohésion du groupe. Il sait très bien mener son groupe, être dur parfois, tout en étant cash et clair."

La France à l’Euro 2020 : "D’abord se qualifier"
"Avant de dire quel est la place de l’Équipe de France et si elle sera favorite à l’Euro, il faut déjà se qualifier. On ne l’est pas encore aujourd’hui, on a un match important jeudi. Si on le gagne, on le sera. Mais tant que mathématiquement ce n’est pas joué, rien n’est acquis. On va déjà tout faire pour gagner jeudi et se qualifier. Après, si on y va, on aura l’expérience. On a perdu une finale chez nous et on a appris de cette défaite, qui nous a permis d’être champion du monde ensuite. L’expérience emmagasinée lors de ces deux compétitions peut nous apporter lors de cet Euro. Si on y va, on aura un statut. Si l’on n’est pas tête de série, ce ne sera pas un handicap. Il est toujours mieux d’être tête de série pour se retrouver dans un groupe peut-être moins difficile sur le papier. Mais cela ne veut rien dire : si l’on veut à nouveau gagner, on sait que l’on doit battre tout le monde. Mais je le répète, il faut d’abord se qualifier. Il faudra ensuite être performant et solide, et surtout être armé pour être capable de battre tout le monde."



Lenglet : "Engranger de l'expérience"

Cinq mois chez les Bleus : "Un sentiment de progression"
"Je me sens très bien avec ce groupe, on m'a super bien accueilli ici à Clairefontaine. Il y a une super entente qui permet d'être à l'aise rapidement, sur le terrain comme en dehors. Après cinq mois, je connais mieux les joueurs et le staff donc c'est encore plus facile. Est-ce que cela m'a fait progresser ? J'ai ce sentiment, oui. Jouer des matches internationaux apporte énormément d'expérience et permet de progresser, notamment au niveau de la gestion de la pression. Ne serait-ce que de s'entraîner avec tous ces joueurs de grands talents, ce n'est que du positif."

Antoine Griezmann : "Toujours heureux et souriant"
"Ce n’est pas simple de s’intégrer au Barça, des joueurs sont installés et ont du vécu ensemble. Tout ce temps d’adaptation est nécessaire, encore plus dans ce club où il y a un style de jeu particulier, très différent de celui de l’Atlético. Antoine fait ce qu'il a toujours fait : il travaille quotidiennement à l’entrainement et s’améliore de match en match. Avec l'Équipe de France, il joue comme deuxième attaquant alors qu'en club il est plus amené à jouer sur un côté. Dans les deux cas, il bosse pour aider l'équipe. 'Grizou' prend énormément de plaisir avec les Bleus : il est là depuis très longtemps, a gagné la Coupe du monde avec ce maillot, il a une histoire très forte avec ce dernier. Même si vous pensé que ce n'est pas le cas à Barcelone, il reste le même, toujours heureux et souriant."

La 100e de Didier Deschamps : "Pas donné à tout le monde"
"100 matches à la tête des Bleus, ce n'est pas donné à tout le monde. Ça montre tout son talent et sa régularité. Didier dégage de la force et de la sérénité. Il est très exigeant, que ce soit sur le plan tactique ou dans la vie de tous les jours. Il fait un travail de grande qualité, cela se voit au niveau des résultats bien sûr mais pas uniquement. Il sait faire vivre son groupe, intégrer les nouveaux. C'est un plaisir de jouer pour lui et d'apprendre à ses côtés."

Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.