Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Raphaël Varane : "Ce sera difficile contre la Belgique"


L'Uruguay

Lucas Hernandez : "Nous avons fait un gros match hier. Face à l'Uruguay, il fallait être solide défensivement, surtout sur les coups de pied arrêtés. Après, nous avons des joueurs qui ont su faire la différence offensivement. Quand les Uruguayens étaient menés 1-0, ils ont joué différemment, ils ont dû se découvrir."
Raphaël Varane : "Hier nous avions un défi physique, et nous avons répondu présent. Mon but ? Je suis content d'avoir été décisif, cela fait énormément plaisir. C'est dans la continuité de ma saison, c'est bien que cela soit arrivé hier. Je n'avais pas pu être présent à l'Euro 2016, cela me fait vraiement plaisir d'être là aujourd'hui."

Une demi-finale de Coupe du Monde

Lucas Hernandez : "Dans le football tout va très vite ! Il y a quelques mois, je n'imaginais même pas être en Equipe de France, et là nous allons disputer une demi-finale de Coupe du Monde. C'est extraordinaire, incroyable, inimaginable ! Hier soir nous étions tous très contents. Mais maintenant que la demi-finale se rapproche, nous pensons déjà à ce match, nous sommes concentrés dessus. Nous savons que le délai est court pour préparer ce rendez-vous. Il faut profiter de cela au maximum et prendre du plaisir, car c'est quelque chose qui ne se reproduira peut-être plus dans une carrière."
Raphaël Varane : "Sur le terrain il faudra que l'on soit concentré sur notre objectif, et faire abstraction du contexte. C'est quand même une demi-finale de Coupe du Monde ! Aujourd'hui il n'y a pas de favoris, il ne reste que des bonnes équipes. Il va falloir se surpasser et donner le meilleur de nous-même. Nous prenons les matches les uns après les autres, et nous verrons jusqu'où nous pouvons aller."

La Belgique

Lucas Hernandez : "La Belgique est une très grande sélection, qui a de grandes individualités. De notre côté il faudra être attentif défensivement et concentré pour pouvoir les battre. Quand on a l'habitude de jouer ensemble, c'est différent de se retrouver adversaires. Dès que le match sera fini nous redeviendrons amis, mais sur le terrain il y aura des duels et de l'impact. Nous espérons gagner contre les Belges, cela va être très compliqué mais rien n'est impossible. Tout va se jouer sur des petits détails. Il n'y aura pas de favori, ce sera du 50-50. Que le meilleur gagne !"
Raphaël Varane : "La Belgique est une très bonne équipe. Elle est jeune mais elle arrive à maturité. C'est une équipe complète, bien en place, solide. Nous savons que ce sera un match difficile. Sur une opposition en Coupe du Monde, il n'y aura pas d'amis en face ! Il faudra bien défendre, et surtout leur faire mal offensivement."

Les individualités belges

Lucas Hernandez : "Thomas Meunier suspendu ? Nous avons de la chance qu'il ne soit pas là, même si je suis certain que son remplaçant fera aussi bien. Contre Eden Hazard, il faudra être concentré et l'empêcher de toucher des ballons. Nous avons déjà éliminé Lionel Messi en 1/8e de finale..."
Raphaël Varane : "Romelu Lukaku est un joueur qui pose problème à n'importe quelle défense, par rapport à ses qualités physiques notamment. Il faudra lui laisser le moins d'espace possible, car c'est un joueur de qualité. Thorgan Hazard a également beaucoup de talent. Quant à son frère, Eden, j'ai déjà joué contre lui quand il évoluait à Lille. Il a de grosses qualités, c'est un bon dribbleur. Il faudra lui laisser peu d'espace. Ce sera un travail collectif."

L'Equipe de France

Lucas Hernandez : "Le travail défensif de toute l'équipe est incroyable. On est une équipe solide, il faut continuer comme cela. Nous avons un bon groupe, nous nous entendons tous très bien. Cela se voit sur le terrain, car tout est plus facile. Didier Deschamps est proche de nous. En tant qu'ancien joueur il nous connaît, il sait comment nous pensons. Il est attentif à tous ses joueurs. Il nous donne aussi des conseils avant les matches. C'est un grand entraîneur, j'ai appris beaucoup de choses avec lui."
Raphaël Varane : "L'expérience, cela joue dans ce genre de grande compétition. Cela aide à éviter des petites erreurs. Nous avons une équipe relativement jeune, mais qui a montré de la maturité. Nous sommes montés en puissance depuis le début de l'épreuve, et avons montré de la solidité défensive. Nous avons réussi à nous adapter jusqu'à présent à nos adversaires. Nous sommes capables de varier notre jeu, c'est notre force. Un groupe, cela se forme sur du long terme. C'est un travail au quotidien sur plusieurs années. Nous savons que nous sommes supportés en France. Nous allons tout donner et faire le maximum pour donner beaucoup de joie et d'émotions aux Français."



Raconté par :
FFF
Dans cet article :
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de réaliser des statistiques de visites et d’analyser votre navigation afin de personnaliser votre parcours et de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêt, des communications et des contenus personnalisés et de partager les contenus sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies cliquez ici.