Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Mi-temps : Que manger, que boire ?

La pause est un instant crucial dans un match de football. Parce qu’elle permet de récupérer, de rappeler ses consignes mais aussi de reprendre des forces. Encore faut-il éviter les mauvaises habitudes…

Quel que soit son niveau, le footballeur a besoin de refaire le plein d'énergie à la mi-temps. Au cours d'un match, il transpire et perd entre un demi-litre et 4 litres d'eau en période de forte chaleur ! La première chose à imposer à ses joueurs est donc de se réhydrater avec une eau minéralisée et légèrement sucrée.

Jus d’orange, une fausse bonne idée ?

Dans l'idéal, mieux vaut ne pas attendre la mi-temps. Tout au long de la partie, conservez des bouteilles au bord du terrain. Vous pouvez y diluer un tiers de jus de fruit (ou un fond de sirop), naturellement sucré.

Les jus de pomme et de raisin sont particulièrement recommandés, alors que les agrumes (citron, orange…), plus acides, peuvent entraîner une mauvaise tolérance gastrique. L'été, lorsqu'il fait très chaud, on y ajoutera une pincée de sel.

Dans tous les cas, mieux vaut éviter de boire en trop grande quantité et d'un seul coup. On risque une dilatation du tube digestif entraînant des douleurs. La fameuse règle de "3 gorgées toutes les 3 minutes" est donc à privilégier.

S’alimenter sans s’alourdir

Concernant les aliments, il n'y a pas grand intérêt à manger après 45 minutes de jeu. Tout restera dans l'estomac de vos joueurs pendant la deuxième mi-temps, ce qui aura pour conséquence d'altérer leurs performances car, pendant la digestion, le tube digestif a besoin de sang. Or, ce sang est également nécessaire aux muscles ! On optera plutôt pour des aliments faciles à digérer, comme un carré de sucre ou des fruits secs en petite quantité.

Plus encore que les oranges et les citrons, la banane est LE fruit à éviter. Certes, les tennismen en mangent durant les matchs. Mais en football, l’effort est plus intense et les temps de récupération moindres. La digestion se fait donc plus difficilement. Même constat avec le chocolat, les gâteaux de riz ou encore certaines barres de céréales. Des aliments trop gras, donc peu digestes. Contrairement au triathlète par exemple, dont l'effort est progressif et long, le footballeur, lui, n'a pas besoin d'utiliser la graisse comme carburant. Sa priorité demeure la réhydratation.

À noter qu'après le match, il est recommandé de boire de l'eau gazeuse dont la teneur en bicarbonate a pour effet de "tamponner" les acides et donc de faciliter la récupération.

Raconté par :
L'équipe #CôtéFoot
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, partager les contenus sur les réseaux sociaux et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies cliquez ici.