Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Mourad BOUDJELLAL : « Moi aussi je collectionnais les vignettes Panini !»

Le président du RC Toulon est intarissable quand on évoque avec lui le Sporting Toulon des années Courbis, Dalger et Emon, ou les Verts de la grande époque. L’ancien (éphémère) gardien de but appréhende aujourd’hui sa passion d’adolescent par le prisme des médias qui ne renvoient pas suffisamment, selon lui, sa vraie dimension éducative, son impact sociétal, sa capacité à créer du lien. Et s’il devait être président d’un club de foot...

Président, quel rapport avez-vous avec le football aujourd’hui ?

Le dernier match que j’ai vu en tant que spectateur remonte à 1998, au stade Vélodrome, pour France-Afrique du Sud... donc ça remonte ! Depuis, je me contente de regarder Jour du foot, de suivre les résultats, les scores. Mais j’en connais assez pour savoir que le PSG ne descendra pas cette année en Ligue 2. 

Vous n’allez jamais au Vélodrome ?

Si, mais avec le RCT pas pour voir jouer l’OM que je suis de temps en temps à la télé. Je me souviens être aussi allé voir le Sporting Toulon lorsqu’ils étaient en CFA à Bon Encontre. Il y a quatre ans. 

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers le rugby plutôt que vers le football ?

Parce que je suis né à Toulon pardi ! Si j’étais né à Marseille, peut-être aurais-je été plus attiré par l’OM, qui demeure mon club de coeur. Mais Toulon, pour moi, c’est le rygby, c’est le papa qui amène son fils à Mayol, c’est une passion qui se transmet de génération à génération. Le RCT, c’est sociétal, au moins autant que l’OM, ça dépasse le cadre du sport, avec le même phénomène d’identification très fort.

Avez-vous déà joué au foot ?

Oui, lorsque j’étais au lycée, dans un petit club de Toulon. J’étais gardien de but et j’avais même été surclassé à l’occasion d’un match... où j’en avais pris cinq ! Suffisamment pour me décourager et me faire arrêter (rires) ! Mais gamin je suivais le club de Toulon, je me souviens être allé les voir à Monaco où ils avaient gagné 3-0 à l’époque où ils évouaient en D1. J’étais aussi au Vélodrome pour une victoire également 4-3. Il y avait les Paganelli, les Roussey et mon ami Courbis, que j’adore. En voilà un que je suis, ses résultats, ses clubs etc. Il me fait rire et j’aime quand il gagne. Je pourrais aussi vous parler de Marc Duval, plus loin en arrière, quand le Sporting était en D2 et qu’il recevait Nancy avec un jeune joueur qui était entré en fin de match et qui s’appelait Michel Platini. J’ai suivi le Sporting quand il est descendu en National, remonté en L1 ce qui était un événement ici. Ils avaient même manqué la qualification européenne de peu, pour une défaite le dernier match face à Nantes à domicile 2-3. 

« CRUYFF LE MEILLEUR JOUEUR DE TOUS LES TEMPS»

Vous aviez 16 ans en 1976, aviez-vous échappé à la marée verte ?

Non, je collectionnais moi aussi les vignettes Panini et je peux vous donner la composition de la grande équipe de Saint-Etienne si vous voulez !

On vous écoute ! (réalisé sans trucage)

Curkovic dans les buts, Farison, Janvion sur les côtés, Lopez et Piazza dans l’axe, Bathenay, Synaeghel et Larqué au milieu, les frères Revelli et Rocheteau devant. D’autres jouaient aussi comme Sarramagna ou Triantafilos... qui en avait mis deux face à Split au retour pour le premier grand exploit des Verts en coupe d’Europe (6 novembre 1974, 5-1, 8ème de finale retour de C1 : ndlr). Bien sûr que j’étais devant ma télé ! Et j’y étais aussi pour le 0-0 du PSV Eindhoven, où Curkovic avait été immense, sur un nuage. L’une des plus grandes performances que j’ai pu voir d’un gardien de but. 

Quels sont vos clubs et joueurs préférés ?

J’ai toujours eu un faible pour le RC Lens, j’ai toujours aimé ce club, ce qu’il repésentait. J’aime bien un président comme celui du FC Nantes, Waldemar Kita, qui a mis son argent personnel et qui a été beaucoup critiqué sans lâcher l’affaire. Il a pris des coups, encaissé sa mauvaise réputation mais il est encore là et les résultats s’améliorent. 

Et pour les joueurs ?

Johan Cruyff est le plus grand joueur de tous les temps, celui qui m’a fait le plus rêver. Il était dans une équipe d’Ajax qui pratiquait un football total révolutionnaire, la meilleure équipe de tous les temps. Cruyff était non seulement efficace mais il était le plus beau à voir jouer. Aucun autre joueur n’a modernisé le football comme lui et ses mentors, Michels, puis Kovacs.

Si vous deviez prendre la présidence d’un club, quel serait-il ?

L’OM évidemment ! Même si le défi serait immense, il n’existe pas de batailles impossibles. DE tous les clubs français, l’OM est de loin celui qui a le plus fort potentiel. Quand on voit autant de supporters derrière ce club, à travers les années, avec des bons ou des mauvais résultats, on pend conscience de sa dimension émotionnelle incroyable. Peu de clubs dans le monde ont atteint ce niveau. 

« LE FOOTBALL EST, QUOIQU’ON EN DISE, PORTEURS DE VALEURS FORTES»

On reproche aujourd’hui aux rugby et aux rugbymen de se footballiser. Etes-vous d’accord ? 

Autant je condamne l’attitude de pas mal de supporters, parfois de joueurs, autant je continue à penser qu’au delà de ça, le football demeure un fantastique moyen de créer du lien. J’aime beaucoup regarder l’émission «Enquête de foot» sur Canal Plus où on voit toute l’importance que peut avoir le football dans beaucoup de pays, parce qu’il est, quoi qu’on en dise, porteur de valeurs. Personne ne peut dire le contraire. En France, on est obnubilé par le côté star système, argent etc... On oublie qu’il peut aussi être un lien entre les gens, les peuples, les origines sociales les plus diverses. Tout le monde peut jouer au football, n’importe où et n’importe quand, qu’il soit riche ou pauvre. Et ça, ça ne changera jamais. 

Allez-vous suivre l’Euro qui se dispute en France cette année ?

Je regarderai les matchs de l’équipe de France à la télé, et irai peut-être en voir en spectateur si elle sort de sa poule ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes. Dans ce registre je préfère la Coupe du monde lorsque des petits pays rivalient avec les grands. C’est mon côté coupe de France, le petit contre le gros (rires) ! Je me régalerai davantage à voir le PSG face à une DH qu’à le voir tout gagner en championnat... même si j’avoue que cette équipe m’a fait regarder de nouveau la Ligue 1.

A l’heure où la FFR se lance dans sa campagne pour élire son président, que pensez-vous des mésaventures de Platini pour briguer à la présidence de la FIFA ?

Je connais bien le fils de Michel Platini, j’ai plusieurs fois rencontré le père et je pense pouvoir dire sans me tromper qu’il s’agit de quelqu’un d’intègre qui n’avait pas besoin d’un Blatter pour gagner un million d’euros. En bon dictateur manipulatur qu’il est, Blatter a selon moi tout plannifié en décalant ce paiement de salaires. Platini a été victime d’une machination menée par un grand stratège qui avait bien préparé son coup. Comme on dit chez nous, il s’est bien fait avoir !

Raconté par :
L'équipe #CôtéFoot
[[item.timestamp*1000 | date:'dd/MM/yyyy - HH:mm:ss' ]]
author_pict
[[ item.author.name ]]
[[item.author.score | grade]]

[[item.author.score]] pts

[[item.body]]

Commentaire modéré

Mon corner
Like, Partage, Retweet :  +5 points

Social
Hub

0
feeds en live

Playzone

Bientôt disponible

Services


CRÉDIT AGRICOLE, PARTENAIRE DE TOUS LES FOOTBALLS

Depuis 2010, nous sommes le partenaire majeur et exclusif dans le domaine banque et assurance de la Fédération Française de Football.

Car nous sommes la banque leader en France, nous accompagnons naturellement le sport préféré des français. Nous croyons en notre engagement aux côtés de tous les footballers… et de ceux qui les encouragent : du football amateur, socle historique de son engagement (1974), jusqu’aux Equipes de France en passant par les Coupes, de France et Gambardella – Crédit Agricole.

Manifeste
picto cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, partager les contenus sur les réseaux sociaux et réaliser des statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies cliquez ici.